Actualités
Meeting de Montreuil : Vicaut, le coup de tonnerre
Commentez cette actualité
7 Juin 2016 - LNA
Meeting de Montreuil : Vicaut, le coup de tonnerre

On avait annoncé de l’orage sur la piste dionysienne ce mardi soir, pour la première étape du Pro Athlé Tour. Si aucune goutte de pluie n’est tombée, la déflagration est venue de Jimmy Vicaut. En 9’’86 (+1,8m/s), le sprinteur du CA Montreuil 93 a égalé le record d’Europe du 100 m, qu’il partageait déjà depuis juillet 2015 avec le Portugais Francis Obikwelu. La soirée a été belle pour les athlètes tricolores, avec également le niveau de performance pour les Jeux olympiques de Phara Anacharsis sur 400 m haies.

Et dire qu’il a failli ne jamais prendre le départ du 100 m... A l’échauffement, Jimmy Vicaut ressent « une petite gêne à l’ischio-jambier droit » et hésite à déclarer forfait. Mais il est à la maison, sur la piste de son club. Sa famille est dans les tribunes, le Parisien sait qu’il est en grande forme. Il décide de prendre le départ. Parfois, il ne faut pas trop s’écouter. La preuve quelques dizaines de minutes plus tard. Au bout d’une ligne droite magnifique, Jimmy Vicaut égale en 9’’86 son record d’Europe, codétenu avec Francis Obikwelu depuis le meeting Areva l’an dernier. Et tombe dans les bras de Roger Bambuck, ancien recordman du monde, qui vient d’assister en connaisseur à sa course en bord de piste.
En 2015, au Stade de France, Jimmy Vicaut avait « eu la sensation de voler ». Cette fois, rien de cela, et c’est sans doute le plus remarquable. « Sincèrement, je ne pensais pas faire 9’’86, confie-t-il. J’ai senti que le vent m’aidait. J’ai un peu triché (rires). Mais quand je me suis arrêté, je pensais avoir couru en 10’’00. » Son entraîneur, Guy Ontanon, analyse à chaud son 100 m : « Ça a été assez limpide. Il a produit son accélération pile dans ce qu’on voulait. Il y a de la création de vitesse aux 40-45 mètres. Après, ça part tout seul. » La suite ? « Maintenant, il va falloir être hyper vigilant et ne pas se laisser distraire par les sollicitations. » En ce début du mois de juin, Jimmy Vicaut est en tête des bilans mondiaux, alors que tous les ténors sont déjà entrés en piste, à commencer par Usain Bolt et Justin Gatlin. La route vers Rio est encore longue. Mais, à deux mois des Jeux olympiques, le signal envoyé par le Français a le mérite de la clarté.

Seconde jeunesse pour Anacharsis
Le record d’Europe égalé de Jimmy Vicaut a conclu en apothéose l’édition 2016 de la première étape du Pro Athlé Tour, qui a été marquée par une cascade de performances impressionnantes. Il faut dire que, pour une fois, les conditions ont été idéales lors de la réunion montreuilloise, avec du vent dans le dos pour les sprinters et une température douce. Côté Français, Phara Anacharsis a su aussi en profiter. A trente-deux ans, elle vit une seconde jeunesse. Excellente quatrième du 400 m haies en 55’’84, dans une course remportée par l’Américaine Dalilah Muhammad en 54’’37, elle a battu son record personnel d’un dixième et surtout réalisé le niveau de performance requis pour les Jeux olympiques. Cela valait bien une effusion de joie avec son entraîneur Bruno Gajer, qui est tombé dans ses bras à l’arrivée. « Ça fait du bien à la tête ! Je sors de deux années de galère, lors desquelles j’ai eu énormément mal au pied, confie l’athlète licenciée au Lille Métropole Athlétisme. Je me suis donné les moyens de guérir. Aujourd’hui, j’ai bien respecté mon plan de course. Mais j’ai fait beaucoup de fautes sur les passages, je survole trop les haies. Comme le dit le coach, je dois maintenant essayer de perdre la seconde qui me permettra d’aller embêter les meilleures. »

Bertrand et Manga s’affirment
La compétition a également permis à plusieurs visages prometteurs de l’athlétisme hexagonal de se mettre en évidence. Il va ainsi falloir retenir celui de Jean-Pierre Bertrand, vingt-trois ans. Le sauteur en longueur nantais a réalisé un début de concours magnifique, en égalant au premier essai son record personnel avec 7,91 m (+1,5m/s), avant d’enchaîner avec des sauts à 7,92 m (+0,9m/s) et 8,03 m (+1,4m/s). Une dernière performance synonyme de niveau de performance requis pour les championnats d’Europe d’Amsterdam. Aurel Manga, lui aussi né en 1992, a failli frapper encore plus fort en prenant la deuxième place du 110 m haies en 13’’25, à seulement deux centièmes de son compatriote Pascal Martinot-Lagarde, qui a cassé beaucoup de bois. Mais le vent, mesuré à +2,6m/s, a soufflé malheureusement un peu trop fort pour permettre l’homologation de son chrono, largement en deçà du niveau de performance requis pour les J.O. Les haies tricolores, qui ne manquent déjà pas de talents, comptent un nouveau prétendant au grand rendez-vous de l’année. « Au niveau sensations, c’est un premier cap de passé, savoure le hurdler coaché par Giscard Samba. Je dois continuer à travailler. Ce qui compte, ce sont les championnats. Si j’arrive à aller à Rio, ce sera sur la cerise sur le gâteau. » Eole s’est aussi montré trop capricieux lors du 100 m haies, remporté par l’Américaine Queen Harrison en 12’’61 (+3,3m/s). Dommage pour Cindy Billaud (4e) et Sandra Gomis (5e), chronométrées toutes les deux en 12’’86.
Débarrassé du niveau de performance pour les J.O. depuis le meeting de Rabat, Pierre-Ambroise Bosse a pris tous les risques sur 800 m en se calant dans la foulée du lièvre Edwin Kiplagat Melly, parti trop vite avec un passage à mi-course en un peu moins de 49’’. « Le dernier 400 m a été très long, raconte le Gujanais, qui était logiquement émoussé deux jours après avoir réalisé la meilleure performance européenne de tous les temps sur 600 m à Birmingham. J’ai voulu en remettre une couche dans le dernier 200 m, mais je n’avais plus rien. » Dans ce contexte, sa troisième place en 1’44’’53, dans une course remportée par le Kényan Nicholas Kiplangat Kipkoech en 1’43’’85, reste plus qu’honorable. Elle aussi en manque de fraîcheur, suite à une sinusite, Mélina Robert-Michon s’est classée troisième au lancer du disque avec 61,46 m, à distance de la Cubaine Yaimi Perez, impressionnante avec ses 67,91 m. La Lyonnaise lancera demain à Angoulême, pour simuler l’enchaînement qualifications-finale qui l’attendra sans doute à Rio.

Beaugrand tout près du record
Alexandra Tavernier, quatrième au marteau avec 68,96 m, est encore loin de son meilleur niveau. Déception également pour Mahiedine Mekhissi Benabbad et Morhad Amdouni, qui ont tous les deux abandonné lors du 1500 m. La bonne surprise, côté demi-fond, est venue de la surdouée Cassandre Beaugrand. Huitième du 5000 m en 16’07’’85, la toute fraîche championne d’Europe juniors du triathlon a échoué à seulement treize centièmes du record de France juniors de Charlotte Audier. Sa première réaction en apprenant son chrono ? « Je suis maudite ! » Mais pas de quoi lui faire perdre le sourire. La jeune Monégasque a pu assister après sa course à de nombreuses performances de très belle facture, parmi lesquelles on retiendra les 1’57’’52 de la colossale Kényane Margaret Wambui sur 800 m et les 76,61 m de la Polonaise et recordwoman du monde Anita Wlodarczyk au marteau.

A Montreuil, Florian Gaudin-Winer pour lna.athle.com

Crédit Photo Jimmy Vicaut : Jean-Pierre Durand

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
01/02 >
20/07 >
18/07 >
16/07 >
14/07 >
11/07 >
15/06 >
13/06 >
13/06 >
03/06 >
18/02 >
16/02 >
29/09 >
29/09 >
18/07 >  (1)
16/07 >
13/07 >
07/07 >
06/07 >
02/07 >
Gros Plans
25 athlètes pros à la LNA en 2017
Saison estivale du meilleur de l’Athlé 2017
- 17/05 : Baie Mahault
- 01/06 : Montreuil
- 03/06 : Marseille
- 28/06 : Nancy
- 01/07 : Paris
- 07/07 : Sotteville-les-Rouen
- 21/07 : Monaco

Programme complet avec les épreuves


Partenaire Media

Partenaire Media